CCIQ | Pour un dénouement rapide du financement du Réseau structurant de transport en commun

Pour un dénouement rapide du financement du Réseau structurant de transport en commun

Mercredi 27 mars 2019

Québec, mercredi 27 mars 2019 — La Chambre de commerce et d’industrie de Québec (CCIQ) presse les gouvernements provincial et fédéral de clarifier et de s’entendre rapidement sur le financement du Réseau structurant de transport en commun (RSTC) de la Ville de Québec. Cette demande est en lien direct avec l’appui de la Chambre depuis plus d’un an à ce projet qui contribuera grandement à la fluidité des déplacements, une demande soutenue des entreprises et des employés.

« Le fédéral et le provincial se lancent la balle depuis trop longtemps dans ce projet de grande importance. Nous saluons les 1,8 G$ inscrits dans le budget 2019-2020 du gouvernement du Québec, mais le manque à gagner de 1,2 G$ est toujours bien présent. Le fédéral maintient que l’argent est sur la table, le provincial précise que le fédéral doit décaisser. Nous pressons les gouvernements de s’asseoir ensemble dans l’objectif d’annoncer rapidement la finalité du financement du projet de RSTC », a déclaré Mme Julie Bédard, présidente et chef de la direction de la CCIQ.

Le Québec doit se donner une vision à long terme en matière de transport en commun. Il est également à rappeler que, selon un sondage réalisé par Léger en avril 2018, 73 % des membres de la CCIQ prévoyaient que le futur réseau structurant de transport en commun contribuerait à favoriser le développement de la région. Sans compter que l’enjeu de la fluidité des déplacements comptait alors pour 80 % auprès du personnel des entreprises. Ce n’est pas rien. Ce projet doit se réaliser le plus rapidement possible, dans un respect bien évident des contraintes environnementales, sociales et économiques.

« Attractif tant pour les investisseurs, les travailleurs que pour les touristes, ce projet est digne d’une capitale nationale comme la ville de Québec. Il s’agit également d’un important levier pour le développement économique et la mobilité de la main-d’œuvre quand on sait que 85 % des entreprises de Québec seront desservies par le nouveau réseau structurant », a ajouté Julie Bédard, présidente et chef de la direction de la Chambre de commerce et d’industrie de Québec.

À propos de la Chambre de commerce et d’industrie de Québec

La Chambre de commerce et d’industrie de Québec (CCIQ) regroupe plus de 4700 membres sensibilise, mobilise et agit pour favoriser le développement économique de ses membres et de son milieu. Plus important regroupement de gens d’affaires de l’est du Québec, elle est la voix privilégiée de la communauté d’affaires de Québec et l’interlocuteur principal du milieu économique régional.

- 30 –


Source :

Étienne Cummings
Directeur communication et relations publiques
Chambre de commerce et d'industrie de Québec
ecummings@cciquebec.ca 

Retour aux actualités