CCIQ | Nouvelle étude sur la structure économique de Québec : quatre grands secteurs stratégiques se démarquent

Nouvelle étude sur la structure économique de Québec : quatre grands secteurs stratégiques se démarquent

Samedi 5 novembre 2016

Québec, le 5 novembre 2016 – La Chambre de commerce et d’industrie de Québec (CCIQ) en collaboration avec l’Institut de développement urbain du Québec (IDU) ont dévoilé aujourd’hui les faits saillants d’une étude sur la structure économique de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec. « Nous ne cessons de répéter que Québec est non seulement une capitale politique, mais également un pôle économique majeur. Avec une économie de près de 40 milliards $ et plusieurs secteurs stratégiques en forte croissance au cours des cinq dernières années, nous pouvons désormais l’affirmer haut et fort, et le prouver par des données récentes tangibles », soutiennent Alain Aubut, président et chef de direction de la CCIQ et André Boisclair, président directeur général de l’IDU.

L’étude, réalisée par la firme AVISEO Conseil, révèle que le PIB de la RMR de Québec a atteint 38,6 milliards $ avec un taux de croissance moyen de 3 % dans les cinq dernières années. Elle précise également que l’économie de la région compte 442 000 emplois. Les services gouvernementaux sont importants dans la région, mais celle-ci ne dépend toutefois pas d’eux. Ils représentent 10 % de l’emploi.

Quatre grands secteurs stratégiques font office de locomotive pour l’économie de la RMR de Québec, avec plus de 40 % du PIB. Sans grande surprise, les assurances et services financiers représentent le plus grand secteur avec 3,8 milliards $,10,1 % du PIB et un taux de croissance de 4,4 %. Il est toutefois important de souligner que les services immobiliers ont maintenant le même poids que les assurances et services financiers, avec 3,9 milliards $, 10,2 % du PIB et un taux de croissance de 3,7 %. « Les services immobiliers contribuent non seulement au développement de l’économie de Québec avec un taux de croissance continu de près de 4 % depuis plus de 5 ans, mais c’est le secteur qui crée la plus grande valeur ajoutée par emploi. », affirme André Boisclair.

Les secteurs stratégiques de la fabrication et du commerce de détail et de gros ne sont pas en reste, avec un PIB de 3,9 milliards $ et de 4 milliards $. La fabrication se démarque avec le plus haut taux de croissance de toute l’économie de Québec, à 5,9 %. Le commerce de détail et de gros représente à lui seul 16,9 % de l’emploi de la région avec 74 000 emplois. « Ces deux secteurs représentent la plus belle surprise de cette mise à jour économique. On constate que 70 % des emplois manufacturiers en agroalimentaire, en optique photonique, en électronique, en pharmaceutique ainsi qu’en produits métalliques se retrouvent sur le territoire de la ville de Québec. Il en va de même pour les principaux centres de distribution et commerces de détail. Il faut en prendre conscience et mettre ça en évidence », précise Alain Aubut. « Nous devons nous assurer que ces secteurs poursuivent leur croissance. La CCIQ compte donc accentuer ses démarches au cours des prochains mois afin de mieux connaître leurs besoins en matière d’outils de développement, d’accompagnement et de programme de soutien », ajoute-t-il.

« Cette mise à jour s’imposait afin d’avoir un meilleur portrait de l’économie de la région de la Capitale-Nationale. Ces nouvelles données nous aideront à mieux orienter nos interventions au cours des prochains mois », conclut Alain Aubut.

« Nous sommes heureux, mais pas tant surpris, d’apprendre que l’industrie immobilière constitue une locomotive économique importante dans la région. Non seulement nos membres hébergent l’essentiel de l’activité économique régionale mais, en plus, elle constitue un moteur de création de richesses dorénavant incontournable pour les décideurs », a conclu M. Boisclair.

À propos de la Chambre de commerce et d’industrie de Québec

La Chambre de commerce et d’industrie de Québec regroupe plus de 4 500 membres de la communauté d’affaires de la grande région de Québec provenant de tous les secteurs de l’économie. Elle constitue le plus important regroupement de gens d’affaires de l’est du Québec. La CCIQ poursuit la mission d’être la voix privilégiée des entrepreneurs de Québec et propose à ses membres une offre de services complète s’articulant autour de quatre volets : le réseautage, le développement des compétences, la reconnaissance du succès entrepreneurial et le développement économique.

À propos de l’Institut de développement urbain du Québec (IDU)

Organisme indépendant et sans but lucratif fondé en 1987, l’Institut de développement urbain du Québec (IDU) représente l’industrie immobilière québécoise. Sa mission est de favoriser le développement économique du secteur immobilier, de défendre les intérêts communs de ses membres, d’assurer l’adoption de politiques urbaines efficaces et de maintenir de bonnes relations entre les membres, les instances gouvernementales et la communauté. L’IDU compte plus de 250 compagnies membres; propriétaires, gestionnaires, promoteurs, financiers, courtiers et professionnels de l’industrie œuvrant sur tout le territoire du Québec. Ses membres gèrent pour environ 30 milliards d’actif immobilier.

- 30 -

Source :

Yann Dubor, directeur développement des affaires
Chambre de commerce et d’industrie de Québec
ydubor@cciquebec.ca
418 932-9472

Retour aux actualités