CCIQ | Des acteurs clés de la grande région métropolitaine de Québec réitèrent l’urgence d’agir dans le dossier du tramway de Québec

Des acteurs clés de la grande région métropolitaine de Québec réitèrent l’urgence d’agir dans le dossier du tramway de Québec

Vendredi 13 novembre 2020

Québec, le vendredi 13 novembre 2020 — Des acteurs clés de la grande région métropolitaine de Québec*, soit les porte-paroles de la Banque Nationale, CAA-Québec, la Chambre de commerce et d’industrie de Québec, le Conseil du patronat du Québec, iA Groupe financier, l’Institut de développement urbain du Québec, La Capitale / SSQ Assurance, Mouvement Desjardins et l'Université Laval unissent aujourd’hui leurs voix afin de souligner l’appui du gouvernement du Québec au mode tramway du Réseau structurant, tout en l’interpellant sur l’urgence d'agir pour sécuriser le tracé de colonne vertébrale.

« Nous tenons à saluer l’appui offert par M. Bonnardel au mode tramway du Réseau structurant de transport en commun comme colonne vertébrale pour Québec, ainsi que la volonté affichée de collaboration, que nous partageons. Maintenant, bien que nous comprenions l’intérêt à améliorer le projet et desservir plus de banlieues, cela ne peut pas se faire au détriment du tracé de colonne vertébrale actuel. Nous invitons le gouvernement du Québec à sécuriser le tramway de Québec sans tarder et à donner le décret ministériel d'autorisation avant les fêtes », ont affirmé les porte-paroles.

Le Conseil du patronat du Québec profite de l’occasion pour rappeler le consensus dont fait l’objet le tramway de Québec dans toute la communauté. Il explique qu’étant donné la nécessité de doter la région en transport collectif, il faut voir le tramway comme une première grande étape dans l’amélioration de l’offre de transport collectif.

« Le tramway de Québec, c’est un projet qui vient répondre aux besoins de la population en mobilité durable. Surtout, il faut le voir comme une première phase, sur laquelle on va pouvoir bâtir, notamment pour la desserte de plus de banlieues », a affirmé Karl Blackburn, président et chef de la direction du Conseil du patronat du Québec.

La Chambre de commerce et d’industrie de Québec invoque les effets positifs du projet de tramway de Québec pour la vitalité économique de la région, tout particulièrement dans un contexte de relance économique.

« On prévoit environ 19 000 emplois avec la construction du Réseau structurant de transport en commun et près de 2,1 milliards $ en ajout au PIB de Québec. Dans le contexte de relance économique, il est non seulement primordial d’offrir un climat de prévisibilité dans le dossier du tramway de Québec, mais surtout de démarrer rapidement », a expliqué Steeve Lavoie, président et chef de la direction de la Chambre de commerce et d’industrie de Québec.

L’Université Laval rappelle l’appui fort de la communauté étudiante au Réseau structurant de transport en commun et l’intérêt de la jeunesse québécoise pour des projets ambitieux de mobilité durable.

« En tant que rectrice, je sens que nous avons une responsabilité de livrer rapidement ce réseau pour notre jeunesse, qui demande des actions concrètes pour l’environnement. Il y a un engouement particulièrement fort de la communauté étudiante pour le Réseau structurant de transport en commun de Québec. Elle a déjà dit oui au laissez-passer universitaire (LPU) en 2019, maintenant elle attend avec impatience une amélioration significative de l’offre de service », a ajouté Sophie D’Amours, rectrice de l’Université Laval.

L’Institut de développement urbain du Québec réitère l’importance que les améliorations apportées au projet, notamment quant à la desserte des banlieues, ne retardent pas le projet et demande en ce sens de sécuriser le tracé de la colonne vertébrale.

« Je tiens à insister sur l’importance de sécuriser le tracé de la colonne vertébrale du tramway et à aller rapidement de l’avant. D’abord, la contribution du gouvernement fédéral est en jeu, ensuite, il y a déjà 1.5MM d’investissements le long du tracé qui attend. Tout retard ralentirait la capacité de Québec d’assurer une progression urbaine durable et favorable à la croissance économique » a précisé Jean-Marc Fournier, président-directeur général de l’Institut de développement urbain du Québec.

La Capitale / SSQ Assurance rappelle les impacts du tramway de Québec, autant pour la mobilité que la vitalité économique de la grande région métropolitaine de Québec.

« En tant que grand employeur, il nous paraît essentiel de sécuriser la colonne vertébrale qu’est le tramway dans les plus brefs délais. Il s’agit d’un projet qui aura des retombées importantes, autant sur le plan de la mobilité de la région qu’en termes de développement économique. Il est essentiel d’aller de l’avant rapidement avec cette première phase », a ajouté Jean-François Chalifoux, président et chef de la direction de La Capitale / SSQ Assurance

iA Groupe financier tient à réitérer la place que le projet de Réseau structurant de transport en commun et de tramway de Québec prend dans une perspective de développement durable.

« iA Groupe financier est favorable au projet de Réseau structurant de transport en commun présenté par la Ville de Québec. Ce projet représente un rehaussement significatif de la qualité et de la diversité de l’offre en matière de transport en commun et s’inscrit parfaitement dans une perspective de développement durable », a souligné Denis Ricard, président et chef de la direction de iA Groupe financier.

Le Mouvement Desjardins réitère son appui à un projet de transport structurant pour la Capitale-Nationale.

« Le Mouvement Desjardins réitère son appui au projet structurant proposé et souhaite voir le Gouvernement du Québec s’engager à sécuriser le tracé de tramway rapidement. Il s’agit d’un projet vital pour le développement économique et social de l’ensemble de la communauté et un geste concret envers un développement durable et respectueux des générations futures », a affirmé Pauline D’Amboise, secrétaire générale et vice-présidente Gouvernance et Développement durable du Mouvement Desjardins.

Rappelant l’importance d’offrir des solutions de mobilité aux citoyens de la région pour au moins les 50 prochaines années, CAA-Québec explique l’importance de voir l’actuel projet comme une première phase d’un réseau qui évoluera avec la population.

« Le Réseau structurant de transport en commun vient combler d’importants besoins en mobilité dans la région de Québec et le tramway, qui relie les principaux pôles de destination et générateurs de déplacements, en est l’épine dorsale. Il est important de voir cette épine dorsale comme une première phase à sécuriser rapidement, sur laquelle nous pourrons par la suite bâtir », a conclu Richard Lachance, président et chef de la direction de CAA-Québec.


* Les porte-paroles sont

•    Claude Breton, Vice-président, Communications et Responsabilité sociale d’entreprise, Banque Nationale

•    Richard Lachance, Président et chef de la direction, CAA-Québec

•    Steeve Lavoie, Président et chef de la direction, Chambre de commerce et d’industrie de Québec

•    Karl Blackburn, Président et chef de la direction, Conseil du patronat du Québec

•    Denis Ricard, Président et chef de la direction, iA Groupe financier

•    Jean-Marc Fournier, Président-directeur général, Institut de développement urbain du Québec

•    Jean-François Chalifoux, Président et chef de la direction, La Capitale / SSQ Assurance

•    Pauline D’Amboise, Secrétaire générale et vice-présidente Gouvernance et Développement durable, Mouvement Desjardins

•    Sophie D’Amours, Rectrice, Université Laval


-30-


Voir en ligne: https://bit.ly/3pphK91

Source

Angèle Pineau-Lemieux
apineau-lemieux@jaimapasse.org
438 495 9892

Retour aux actualités