Actualités

Communiqués

En tant qu'acteur du développement économique régional, la Chambre de commerce et d'industrie de Québec prend clairement position sur les dossiers à incidence économique. Tous les communiqués de presse diffusés aux médias sont archivés sur ce site et peuvent être consultés en tout temps.

Bilan - Enseignement supérieur : mythes et réalités

Jeudi 21 février 2013

Québec, le 21 février 2013 - La Chambre de commerce et d’industrie de Québec, la Chambre de commerce de Lévis et la Jeune Chambre de commerce de Québec, en collaboration avec l’Université Laval, ont tenu aujourd’hui l’événement Enseignement supérieur : mythes et réalités.

Les quelque 250 personnes présentes ont pu échanger sur leurs préoccupations à l’égard du rôle, du fonctionnement et de la gestion des collèges et des universités.

Des préoccupations du milieu
Peut-on s’assurer d’une saine gestion des universités et des collèges? Peut-on réaliser des gains d’efficacité? Peut-on s’assurer d’un arrimage adéquat avec les besoins de main-d’œuvre des organisations? C’est à ce genre de préoccupations qu’ont répondu les différents conférenciers, démontrant notamment plusieurs des mécanismes de reddition de comptes présents dans les établissements d’enseignement.

L’importante contribution à la formation de la main-d’œuvre
La préparation de la relève, sa disponibilité et la formation d’une main-d’œuvre qualifiée demeure un enjeu critique pour les entreprises de la région. CGI, Créaform et Industrielle Alliance sont d’ailleurs venues témoigner que l’accès à un bassin de main-d’œuvre qualifiée est une condition essentielle au maintien de leur présence dans la région et à leur croissance. Les universités et collèges de Québec et de Lévis jouent un rôle critique sur ce plan et ceux-ci sont en mesure de s’arrimer avec les besoins du milieu socioéconomique.

Une contribution déterminante pour assurer la prospérité future du Québec
L'importante contribution des établissements d’enseignement supérieur est clairement ressortie de l’étude sur les retombées économiques des universités, présentée par Yves St-Maurice, économiste en chef adjoint chez Desjardins. Les universités sont en effet responsables de près de 30 % de la hausse de la productivité au Québec. Cette hausse provient de l’apport du capital humain formé par les universités, par la valorisation de la recherche faite dans les universités, par le fait que ces dernières stimulent la recherche en entreprise et améliorent les méthodes de production et qu’elles attirent de nouveaux investissements en haute technologie. Les investissements dans les universités sont donc essentiels pour accroître la richesse collective et pour assurer le maintien et le développement de notre niveau de vie.

 « Il est clair que la présence des universités et collèges dans notre région crée un effet de levier déterminant pour son développement. C’est une contribution essentielle devant servir à alimenter la réflexion entourant la tenue du Sommet de l’enseignement supérieur. Il faut aller au-delà du débat sur les frais de scolarité et s’assurer que les universités et collèges auront les ressources requises pour poursuivre leur contribution au développement économique de Québec et de la province. », a rappelé Alain Kirouac, président et chef de la direction de la Chambre de commerce de Québec.

« L’économie du savoir est maintenant une réalité. Dans un contexte où l’innovation et la productivité constituent l’avenue la plus fiable pour assurer la croissance des entreprises du Québec, les universités agissent plus que jamais comme partenaires du milieu des affaires. Elles nécessitent tout le soutien nécessaire afin qu’elles poursuivent leur mission d’enseignement auprès des jeunes Québécois. », a mentionné, pour sa part, Jean-Philippe Grondin, président de la Chambre de commerce de Lévis.

« La présence d’établissements d’enseignement supérieur de renom à Québec, dont l’Université Laval, permet d’attirer des jeunes de talent dans notre région. En plus de développer une main-d'œuvre qualifiée pour des organisations qui en ont grand besoin, ces établissements préparent les jeunes professionnels à occuper des rôles stratégiques, encouragent la pérennité de notre développement économique régional, et alimentent les rangs d’organisations de la relève comme la JCCQ. », a finalement souligné Jonathan Gagnon, président de la Jeune chambre de commerce de Québec.

Une expérience à répéter
Au terme de la journée, les Chambres de commerce croient que ce genre d’exercice, qui permet d’échanger et de mieux comprendre les réalités  des collèges et des universités, de même que de générer une réflexion élargie sur leur importance pour le développement régional, devrait être répété.


- 30 -


Pour information :
Catherine St-Pierre
Attachée de direction aux communications
Chambre de commerce et d’industrie de Québec
Tél. : 418 692-3853, poste 234
Courriel : cst-pierre@ccquebec.ca
 

Retour aux actualités